ESSOUFFLEMENT INEXPLIQUÉ ?

C’EST PEUT-ÊTRE UNE HTAP.

Voir le Documentaire

L’HTAP, c’est quoi ?

HTAP = HyperTension Artérielle Pulmonaire

L’HTAP se traduit par une pression anormalement élevée dans les vaisseaux sanguins (artères) situés au niveau des poumons et qui transportent le sang du cœur vers les poumons. 1

  • L’HTAP est une maladie rare, qui touche 15 personnes sur 1 million.2
  • C’est aussi une maladie sévère potentiellement mortelle si elle n’est pas prise en charge : survie de 2,8 ans3 en l’absence de traitement spécifique.
  • L’HTAP touche 1,8 femme pour 1 homme.1
chiffre
lane

L’HTAP, quels impacts sur les artères et sur le cœur ?

poumon

Les artères pulmonaires ont un rôle essentiel puisqu’elles transportent le sang, pauvre en oxygène, du cœur vers les poumons afin qu’il se charge en oxygène.4

Mais dans le cas d’une HTAP, les artères pulmonaires présentent des anomalies :5

ARTÈRE NORMALE

ARTÈRE D’UN PATIENT AVEC HTAP

Le sang a donc moins de place pour passer dans ces artères. Ainsi, pour faire passer la même quantité de sang dans un espace réduit, le cœur est obligé de pomper davantage.5,6

La pression dans les artères augmente donc progressivement, jusqu’à l’hypertension. D’où le nom : HyperTension Artérielle Pulmonaire.

Avec le temps, cette compensation du cœur peut amener des changements dans sa taille et sa structure : la paroi devient plus épaisse et plus rigide ce qui n’est pas bon pour lui, car il se fatigue plus vite.5,6

CŒUR SAIN

CŒUR AVEC HTAP

Avec le temps, cette compensation du cœur peut amener des changements dans sa taille et sa structure : la paroi devient plus épaisse et plus rigide ce qui n’est pas bon pour lui, car il se fatigue plus vite.5,6

Quels sont les symptômes de la maladie ?

5,6

Les premiers symptômes de l’HTAP sont :

ESSOUFFLEMENT

FATIGUE

SYNCOPES/MALAISES

Au fur et à mesure que la maladie progresse, de nouveaux signes peuvent apparaître :

DOULEURS THORACIQUES

CAPACITÉ À L’EXERCICE RÉDUITE

SI VOUS ÊTES ESSOUFLÉ RAPIDEMENT, FATIGUÉ, PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN TRAITANT.

Note : ces symptômes sont peu spécifiques de l’HTAP (ils sont présents dans d’autres maladies), ce qui la rend difficile à diagnostiquer.
Les médecins devront donc réaliser plusieurs examens qui permettront de déterminer s’il s’agit bien d’une HTAP.

HTAP et HTP, quelle différence ?

1,7

Il est important de bien faire la différence entre HTAP et HTP.

L’HTAP appartient à une catégorie de maladies, plus large, que l’on appelle l’HTP pour HyperTension Pulmonaire.
Le diagnostic et la prise en charge varient donc selon le type d’HTP.

lane

1. Galiè. N et al. 2015 ESC/ERS guidelines for the diagnosis and treatment of pulmonary hypertension. The Joint Task Force for the diagnosis and treatment of pulmonary hypertension of the European Society of Cardiology (ESC) and the European Respiratory Society (ERS). Endorsed by: Association for European Paediatric and Congenital Cardiology (AEPC), International Society for Heart and Lung Transplanta6on (ISHLT). Eur Heart J 2016;37:67-119.

2. Humbert M, Sitbon O, Chaouat A, et al. Pulmonary arterial hypertension in France. Results from a national registry. Am J Respir Crit Care Med 2006; 173: 1023–1030.

3. D’Alonzo GE., Barst RJ., Ayres SM., et al. Survival in patients with primary pulmonary hypertension. Results from a national prospective registry. Ann Inter Med. 1991; 1;115(5): 343-9.

4. Fédération Française de Cardiologie “Le fonctionnement du coeur” https://www.fedecardio.org/Je-m-informe/Le-coeur/le-fonctionnement-du-coeur (dernière consultation le 10/06/2019).

5. McLaughlin VV, Archer SL, Badesch DB, et al. ACCF/AHA 2009 expert consensus document on pulmonary hypertension. Circulation. 2009;119(16):2250-2294.

6. Wapner J. and Matura LA. An Update on Pulmonary Arterial Hypertension. J Nurse Pract 2015; 11(5):551-559.

7. Guiot J., Parzibut G., Webert T., et al. L’hypertension artérielle pulmonaire. Rev Med Liege 2019; 74:3 : 139-145.